Avec MyJob.Company, demain tous chasseurs de tête ?

Avec MyJob.Company, demain tous chasseurs de tête ?


(Temps de lecture : 5 minutes)

Cabinet de recrutement « nouvelle génération », MyJob.Company offre à chacun la possibilité de devenir chasseur de tête ou « headhunter ». Comment ? En vous invitant à diffuser ses offres d’emploi auprès de votre réseau ou à recommander vos proches. Si l’un de vos amis ou ancien collègue est recruté, jackpot ! Vous pourrez empocher une prime allant de 500 à 1000€ environ.

Pour comprendre en détails les motivations et le fonctionnement de cette start-up lancée en 2012, nous sommes allés interroger son CEO : Grégory Herbé.

mjc

Comment vous est venue l’idée de fonder MyJob.Company ?

Grégory Herbé : Avant MyJob.Company, je dirigeais un cabinet de recrutement à Paris. C’est là que j’ai fait la rencontre de mon futur associé Cédric [Cohen Lemberg, ndlr]. Je l’auditionnais pour un poste. Après l’entretien, il n’était plus intéressé mais pouvait me recommander quelqu’un d’autre. « Quelqu’un de bien ». Et en effet, la personne qu’il m’a présentée a été recrutée. De fait, on s’est dit que cela pouvait être intéressant de proposer une plateforme sur laquelle chacun puisse soumettre des profils et être récompensé en cas de recrutement. De là est né l’idée MyJob.Company. Cédric m’a ensuite fait rencontrer Boris [Sirbey, ndlr] qui avait déjà travaillé sur des référentiels de recommandation et qui est devenu notre troisième associé.

Tout le monde peut-il réellement devenir chasseur de tête pour MyJob.Company ?

Sous condition d’avoir l’âge légal pour recevoir un paiement, oui, tout le monde peut devenir chasseur de tête sur MyJob.Company. Vous pouvez partager nos offres sur les réseaux sociaux ou nous recommander directement une personne pour un poste. Nous avons derrière un centre de traitement qui précise les candidats et les présente à nos clients.

slide-myjobcompany_xxl

Comment fonctionne ce centre de traitement ?

Nous disposons d’un algorithme qui traite en amont les profils des candidats et qui permet de vérifier s’ils correspondent ou non au profil recherché. Mais ce sont des personnes dans nos bureaux à Paris qui s’entretiennent ensuite avec les candidats afin d’éviter les erreurs.

Donc une partie de vos services fonctionne encore comme un cabinet de recrutement traditionnel.

Oui car pour faire un bon recrutement il faut l’intervention d’un être humain à un moment ou un autre. C’est lui qui va mesurer le degré d’adéquation entre le candidat et l’entreprise et faire ressortir le meilleur de ce que le candidat a à démontrer.

Demain, chacun peut donc s’attendre à être recommandé par un proche sur MyJob.Company ?

Oui c’est possible. Quelqu’un de votre entourage inscrit sur MyJob.Company peut nous faire parvenir votre CV, votre page Linkedin ou une simple description de votre profil.

Et pourquoi des individus ordinaires seraient plus performants qu’un cabinet de recrutement ?

Un cabinet de recrutement dispose en général d’une cinquantaine de personnes dans son réseau. Et deux fois sur trois ces personnes ne connaissent pas directement de profil correspondant au poste. Nous, nous réunissons des milliers de personnes – nous avons aujourd’hui 100 000 inscrits pour 36 000 actifs chaque mois – c’est beaucoup plus efficace en terme de recherche !

Imaginez-vous que votre service puisse à terme remplacer les ressources humaines traditionnelles ?

Attention, nous ne sommes pas là pour tout écraser ! Il faut savoir qu’il y a différents niveaux de recrutement : de main d’œuvre, de cadre dirigeant, de direction, etc. Nous, nous intervenons sur le middle-top management – ce qui va du cadre au cadre supérieur. L’un des changements notables que nous apportons se situe en vérité au niveau des tarifs.

En général, un cabinet de recrutement traditionnel achète des bases de données hébergées par des sites comme Monster, Linkedin ou Cadre Emploi. Cela coûte très cher et se répercute forcément sur les prix pratiqués. Par la cooptation, nous avons pu internaliser notre outil de sourcing de candidats et faire baisser les prix – jusqu’à 70% par rapport à ceux d’un cabinet de recrutement traditionnel. Et nous assurons la même qualité de service ! Je dirais que les clients qui viennent nous voir sont ceux qui n’avaient pas l’habitude de s’adresser à un cabinet de recrutement parce que c’était trop cher ou trop compliqué pour eux. Un peu comme Uber avec l’usage des taxis, nous avons démocratisé l’appel à une structure intermédiaire dans le processus de recrutement.


Découvrez Yousign

Éditeur de Simple as Hello, Yousign est votre solution de signature électronique.
C’est un sujet qui vous intéresse ? contact(at)yousign.fr ou directement au 01 84 88 02 89.