Pourquoi faut-il absolument connaître Oussama Ammar ?

Pourquoi faut-il absolument connaître Oussama Ammar ?


(Temps de lecture : 5 minutes)

Il suffit de regarder quelques minutes d’une de ses conférences pour comprendre qu’il est un personnage unique en son genre.

Investisseur et businessman, Oussama Ammar est une figure incontournable du milieu start-up, dont l’aura dépasse largement l’Hexagone. Cofondateur de TheFamily, un fonds d’investissement spécialisé dans les startups high-tech, il n’a de cesse de dénicher et épauler les futurs Steve Jobs à la française.

Découverte de ce personnage haut en couleur qui enchaîne conférences et meetups pour prôner une culture entrepreneuriale à contre-courant.

De l’entrepreneur “en carton” à l’investisseur talentueux

« Pendant des années, les gens devenaient entrepreneurs par hasard, à cause d’une idée. Dans les 20 prochaines années, devenir entrepreneur sera une vocation. Même si l’on n’a aucune idée ! »

Du haut de ses 29 ans, Oussama Ammar a déjà une conception bien précise de l’entrepreneur. Il faut dire que l’homme a commencé tôt. D’origine libanaise, Oussama grandit dans une famille modeste et apprend la programmation en autodidacte.

« À 13 ans, j’ai réalisé mon premier site web et on m’a donné 6000 francs. Pour la première fois, j’ai réalisé qu’on pouvait prendre du plaisir en travaillant. Une vraie révélation pour moi »

les-barbares-attaquent-le-retail-par-oussama-ammar-partner-et-co-fondateur-de-thefamilyEn 2006, âgé de seulement 19 ans, il revend sa première société à un fonds d’investissement étranger. Alors étudiant à la Sorbonne, il continue de travailler pour ce même fonds d’investissement et leur apporte sa solide connaissance du milieu numérique.

Peu après il décide de franchir le pas et monte sa première startup, baptisée Hypios. Ce sera un échec. Mais l’aventure lui permet d’apprendre énormément sur les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on monte un business.

Oussama s’exile ensuite outre-Manche où il découvre la Silicon Valley.

« J’ai eu la chance d’y rencontrer les meilleurs entrepreneurs du monde et je me suis rendu compte que je ne serais jamais comme eux. Faire une start-up, c’est passer quinze ans à résoudre le même problème avec les mêmes gens. Je trouvais beaucoup plus rafraîchissant de multiplier les rencontres et les problèmes à résoudre »

Peu à peu, il commence à investir dans une vingtaine de startups et se prend au jeu de l’investissement.

entrepreneurs

« L’école de l’entrepreneuriat »

De retour en France, le jeune business-angel cofonde The Family, un accompagnateur de startups ambitieux (et mystérieux) qui s’articule autour de 3 axes :

  • L’éducation : l’entreprise met en place un programme de formation continue pour que l’élève entrepreneur sorte grandi de son aventure, même s’il échoue
  • Les privilèges : The Family met à disposition des infrastructures et des solutions pour faciliter la vie de ses startups
  • Le capital : Oussama et son équipe entrent à hauteur de 1 à 7% dans le capital de leurs petits protégés

Et ça marche. The Family a levé quasiment 6 millions d’euros en trois ans et s‘est implantée à Londres et Barcelone. Quelques pépites incubées chez The Family ont d’ailleurs déjà percé comme le très controversé service de VTC Heetch ou encore Save, spécialisé dans la réparation de smartphones.

Génie ou imposteur ?

Forcément autant de succès amène aussi son lot de questionnements. On reproche ainsi à Oussama son franc-parler incisif, son amour un peu trop assumé de la culture entrepreneuriale américaine et son positionnement à contre-courant.

Malgré tout, cet outsider préfère voir les choses avec philosophie. Comme il l’expliquait dans un entretien avec Rue 89, pour lui, la culture d’entreprise a une importance capitale : « La culture est forcément excluante et radicale. Si tout le monde est d’accord avec vos propositions, ce n’est pas une culture. »

Le discours inspiré d’Oussama vous a donné envie de passer à l’action ?
Ça tombe bien, car The Family a aussi lancé Koudetat, une plateforme online pour apprendre les bases de l’entrepreneuriat (les bonnes questions à se poser, les erreurs à éviter, les objectifs à court terme …).

Et cerise sur le gâteau, c’est totalement gratuit ! De quoi élargir sa culture business de façon inspirante !

koudetat-3-programmes

Découvrez Yousign

Éditeur de Simple as Hello, Yousign est votre solution de signature électronique.
C’est un sujet qui vous intéresse ? contact(at)yousign.fr ou directement au 01 84 88 02 89.

  • Family Friend

    Et quelqu’un sait le nom de cette fameuse société vendu en 2006 ? Il n’y en a aucune trace nulle part.