Nexity : regards croisés sur l’immobilier et le digital

Nexity : regards croisés sur l’immobilier et le digital


(Temps de lecture : 4/5 minutes)

L’immobilier est au début d’une phase de transformation profonde. L’arrivée du numérique et notamment du Big Data y sont pour beaucoup. Comme nous l’expliquions dans notre dernier article, c’est le bon moment d’investir dans la R&D pour les acteurs de l’immobilier. C’est à ce propos que nous rencontrons deux acteurs majeurs de Nexity : M. Frédéric Augier, Directeur du Digital et M. Roger-Marc Gaudiot, Directeur général adjoint du Property Managment chez Nexity. Interview croisée entre une vision stratégique et un regard plus pragmatique : 

Pour mieux comprendre, Nexity est un acteur de l’immobilier qui oeuvre dans 3 grands domaines d’activités : 

  • les métiers de la production immobilière (le promoteur immobilier).
  • les métiers de la transaction immobilière (l’agent immobilier / l’expert immobilier).
  • les métiers de gestion des biens immobiliers (syndic de copropriété / gérant de patrimoine).

Comment l’immobilier peut-il évoluer dans les prochains mois ?

R-M.G (Roger-Marc Gaudiot) : vous faites bien de parler de « mois » car il est simplement impossible de prédire ce qu’il se passera dans les années à venir. Les avancées technologiques sont tellement rapides que j’ai même du mal à imaginer jusqu’où nous irons… En revanche, à court terme, je pense que les biens immobiliers de type « immeubles » vont intégrer de manière massive le digital !

Chez Nexity, nous souhaitons imbriquer le numérique dans nos bâtiments en créant des communautés collaboratives. Nous sommes sur un marché très concurrentiel, les immeubles ont besoin de se différencier les uns par rapport aux autres.

F.A (Frédéric Augier) : je pense que le Big Data va prendre une place gigantesque dans l’évolution de l’immobilier. Nous avons d’ailleurs commencé à développer des projets autour de ce sujet. L’objectif est d’améliorer nos conditions et nos coûts d’acquisition par client. Nous pensons sincèrement que le Big Data va renforcer la fidélité de nos clients. Alors oui, cette technologie simplifie le métier de l’agent immobilier, mais pas seulement :

On veut faciliter la recherche du consommateur et l’aider au mieux dans le timing parfait, qu’il soit vendeur ou futur acquéreur !

5-Interview-Questions-for-Your-Next-Big-Data-Vendor

Diriez-vous que le Big Data transforme l’immobilier ?

F.A : Nous sommes au démarrage des futurs grands impacts potentiels qu’aura le Big Data sur l’immobilier, du moins en France, car aux États-Unis l’utilisation des données est très en vogue, car beaucoup moins protégées que chez nous. Les données sont bien plus accessibles que chez nous. Notre secteur n’a pas encore pris pleinement toute la mesure du potentiel de ces données. Nous pouvons les exploiter de manière bien plus intelligente et massive. Chez Nexity, nous souhaitons mieux accompagner nos clients dans la durée. Notre moteur aujourd’hui, c’est le traitement de la donnée. On perçoit parfaitement tout l’enjeu qu’il y a dans la façon de bien qualifier, d’enregistrer, de traiter techniquement la donnée.

Pour autant, en France, je ne perçois pas encore un degré de maturité et d’avancement très élevé.

Peut-on parler d’ubérisation ?

R-M.G : l’un de nos marqueurs fort est cet intérêt pour l’innovation. Nexity s’investit énormément dans des start-ups. On est très en avance dans le digital, et on arrive à faire comprendre à nos clients que les immeubles qui vont être livrés le seront avec les technologies les plus pointues. Nous pensons qu’une approche collaborative et que cette démarche d’expérimentation continue, que nous mettons en place pour implémenter des solutions toujours plus efficaces, nous permettra de ne pas nous faire ubériser.

F.A : Certaines start-ups pourraient clairement menacer les professions de certains agents immobiliers. Tout l’enjeu pour nous, est de déceler les besoins des clients avant les autres. Un client vendeur : savoir avant que celui publie une annonce, détecter des signaux faibles qui permettront de savoir si cette personne veut vendre son bien.

Notre métier est difficilement ubérisable en France.

Death_to_stock_home_buyer_19

Chez Nexity, comment tout cela se traduit ?

R-M.G : chez Nexity, nous mettons en oeuvre de nombreux projets. Dans ceux à venir prochainement, je souhaite en soulever 3 : 

  • La télécommande universelle : le consommateur peut ouvrir ses stores, allumer la lumière, augmenter ou baisser la température. Cette technologie existe déjà mais fait partie des axes d’innovation sur lesquels nous travaillons. La relation e-life et technique du bâtiment, notamment pour les immeubles en phase de construction est un vrai terrain de jeu pour nous !
  • L’accès aux ressources pour l’immeuble : sans technologie vraiment innovante, c’est notre vision qui l’est avec des systèmes de vélos à disposition par exemple, c’est quelque chose qui peut se mettre en place sur de nombreux bâtiments existants. Le collaboratif est primordial.
  • Le community management : de manière réelle et non pas (que) sur les réseaux sociaux, nous voulons permettre aux utilisateurs de nos immeubles, de fonctionner de manière communautaire. Avec des opportunités de covoiturage, des événements communs etc… De manière plus large, sur un plan communautaire, il y aura une interface avec le quartier.

F.A : Je distingue quelques grands leviers d’innovation : la mobilité est selon moi un axe à creuser. L’IOT est évidemment l’un des piliers de l’innovation dans l’immobilier. Les objets connectés sont l’avenir de nombreux domaines. Comment avancer sans prendre en compte les technologies qui nous bercent ?

Autre point vers lequel l’immobilier tend : la dimension collaborative. Elle semble s’imposer à nous et c’est tant mieux !

Logo-nexityslide_nexity

Découvrez Yousign

Éditeur de Simple as Hello, Yousign est votre solution de signature électronique. C’est un sujet qui vous intéresse ? Contactez-nous. 

 

Catégories