L’immobilier nouvelle génération : rencontre avec Magali Avignon, DG de Mychezmoi

L’immobilier nouvelle génération : rencontre avec Magali Avignon, DG de Mychezmoi


Qu’est-ce que mychezmoi ?

Une startup immobilière nouvelle génération misant sur la proximité et l’offre de services à forte valeur ajoutée. Le succès de mychezmoi.com repose sur un credo porteur « Faites le tour du propriétaire sans faire le tour de la ville ». Sa plateforme digitale met en avant des outils technologiques : photos HD, visites virtuelles à 360°, plans 3D, géolocalisation précise des biens. Les vendeurs ont aussi leurs avantages avec des fonctionnalités dédiées, un outil d’estimation en ligne du prix d’un bien et la possibilité de déposer une annonce et de gérer sans frais la transaction de particulier à particulier. Ils peuvent aussi faire le choix de se décharger entièrement sur un conseiller pour avoir la garantie de vendre au plus vite et au meilleur prix.

Pourquoi avoir choisi le slogan “créateur de rencontres immobilières” ?

C’est en phase avec l’idée forte de mychezmoi, valoriser la part de rencontre, l’aspect humain que génère un projet immobilier entre le vendeur, l’acheteur, l’agent immobilier. Nous avons aussi souhaité renouveler l’image des agences immobilières et jouer avec de nouveaux codes de communication. Mais ce n’est pas une fin en soi, plutôt un clin d’œil pour réveiller l’attention de chacun, l’idée est de faciliter et accélérer les rencontres immobilières… et donc les transactions. La prochaine campagne à Lyon sera d’ailleurs dans le même ton.

mychezmoi

Y a-t-il un fort engouement quant aux visites virtuelles ? Est-ce aussi précis qu’une visite classique ?

Oui c’est très précis. Il s’agit d’un vrai outil technologique qui permet de visiter un bien sans se déplacer tout en offrant la possibilité de s’arrêter longuement sur certains aspects. Cela peut-être aussi instructif qu’une visite car c’est assorti de divers outils comme les plans, les photos, la géolocalisation, des infos sur le quartier. Cela permet d’éviter les mauvaises surprises mais cela ne remplacera jamais la visite concrète et le rôle et l’accompagnement du conseiller immobilier.

mychezmoi

Sur quoi est fondée la technologie de visite virtuelle ? Peut-on imaginer bientôt des visites encore plus immersives avec, par exemple, un casque de réalité virtuelle ?

Nous avons toujours fait le pari d’une technologie de pointe. Nous avons été précurseurs dans ce domaine et bien sûr nous continuons à avancer pour faire toujours mieux. Notre site pourtant très avant-gardiste est déjà en refonte. Le casque de réalité virtuelle est l’une des possibilités auxquelles nous réfléchissons à court terme car en matière de technologie tout va très vite, il ne faut pas se laisser dépasser.

Avez-vous rencontré des difficultés techniques lors de la mise en place de votre outil ?

Comme dans tout outil numérique, il y a parfois des bugs, la nécessité de revoir les process, de penser autrement mais la technologie n’est pas la partie la plus difficile. Il y a toujours une solution à l’arrivée. Face à une demande précise, nous développons un outil sur-mesure qui correspond au besoin de chacun et permet des services de meilleure qualité. Ils ont pour but d’accélérer les transactions de nos clients. Par exemple avec des outils comme le rapprochement automatique entre un vendeur et des acheteurs.

mychezmoi marque une réelle innovation dans le secteur de l’immobilier. Est-ce un secteur dans lequel il est difficile d’innover ?

C’est un secteur traditionnel.  Ce n’est pas là que la technologie est la plus attendue. Or il est possible de penser les choses différemment, avec de nouveaux outils mais aussi de nouvelles formes de management, d’organisation du travail, de relations humaines à la fois en interne mais aussi avec les clients. Le modèle mychezmoi.com ce n’est pas juste un joli site, c’est une nouvelle façon de repenser les services immobiliers. Il tient aux fait que Christophe Campuzan et moi-même avions eu des déceptions dans ce domaine avant de nous lancer. Aujourd’hui nous ne sommes plus seuls sur ce créneau de l’agence immobilière high tech, c’est bien la preuve du potentiel du secteur. Nous avons toujours tenu un rôle d’Early adopters. L’innovation a un coût que nous mesurons mais qui est nécessaire pour rester compétitif. C’est notamment le cas avec un procédé de signature électronique élaboré avec Sell and Sign qui permet de gagner du temps tout en sécurisant les transactions, c’est un vrai plus pour le client.

Le métier de conseiller en immobilier est-il différent dans une entreprise autant portée sur le numérique que mychezmoi ?

Un service d’administration des ventes, un autre dédié à la relation client, un photographe et un service de communication dédié facilitent au maximum le travail des commerciaux. Grâce aux nombreux outils numériques développés sur mesure pour les conseillers, avec des tableaux de bord très performants pour suivre leur activité, ils gagnent du temps au quotidien pour gagner en efficacité et consacrer une plus grande partie de leur travail à la relation client. C’est une nouvelle forme d’organisation du métier qui recentre l’agent immobilier sur son cœur de métier les transactions et la satisfaction client. C’est un challenge réussi et une vraie satisfaction à la fois pour nos clients mais également pour nos conseillers.

Résultat des courses, mychezmoi.com affiche des chiffres probants. Elle enregistre un taux de transformation de ses mandats près de 3 fois supérieur à la moyenne avec plus de 60 ventes par mois à Marseille. Avec une vente en 3 visites en moyenne, c’est un challenge réussi.

Y a-t-il des processus de travail différents dans une agence portée vers le numérique comme la vôtre et une agence traditionnelle ?

Tout est organisé de façon très efficace, chaque réunion rationnalisée, chaque projet planifié et challengé. Tous les outils technologiques sont mis en place pour faciliter le travail de chacun. Ici l’ambiance de travail est très cool et agréable, c’est le principe de l’esprit startup mais cela n’empêche pas le perfectionnisme. Bien au contraire.  Avec une émulation qui nous donne la capacité de faire travailler 100 personnes dans plusieurs villes qui rayonnent autour du siège social de Marseille.

cande_mycm_ouvlyon_0407

Tous les collaborateurs de mychezmoi.com ont-ils un fort attrait pour la culture numérique ?

Plus ou moins. Ce ne sont pas tous forcément des geeks mais la plupart sont sur les réseaux sociaux et y communiquent. Ce n’est pas une condition sine qua non pour entrer chez nous mais c’est agréable de constater que beaucoup jouent le jeu, comme lors de notre dernière vidéo sur le mannequin Challenge. Ils relaient nos infos, nos campagnes, certains biens que nous proposons. Nous leur laissons une liberté totale à ce sujet.

À terme, comment voyez-vous le métier de conseiller en immobilier, et plus largement celui des agences immobilières, évoluer ? La migration vers le tout numérique vous paraît-elle inévitable ?

C’est un métier qui va encore beaucoup évoluer mais le tout numérique n’est pas encore pour demain. Est ce d’ailleurs forcément souhaitable ? La part humaine au sein d’une transaction est et doit rester prédominante. Il existe certains choses et valeurs que les outils technologiques ne pourront pas remplacer. En revanche nous allons, via les nouvelles tâchons, dynamiser les process afin de les rendre plus efficients. Au stade de déploiement où nous nous trouvons (deux nouvelles villes en 2016 et deux autres en 2017), la possibilité de faire des formations en e-learrning par exemple est un vrai plus. L’innovation reste est de mise avec la volonté de raccourcir les process. Dans quelques mois nos acheteurs pourront réserver un créneau de visite directement en ligne ce qui représentera un gain de temps considérable pour eux. On pourra également mettre en place la Gestion Electronique des Documents (GED) pour stocker et archiver mais aussi la Business Intelligence pour suivi et l’analyse.

Il existe un fossé important entre le nombre d’outils numériques à disposition et leur utilisation dans les entreprises. Est-ce dû selon vous au manque de culture numérique des sociétés ?

Cela a longtemps été vrai mais je crois qu’on est aujourd’hui en train de rattraper ce retard.  La plupart de nos collaborateurs ont moins de 30 ans, ont été élevés dans cette culture numérique, sont à l’aise avec un ordinateur, leur smartphone, se connectent sur de nombreux réseaux sociaux. La French Tech est aussi passée par là. La culture startup, l’agilité aujourd’hui parlent à tout le monde. C’est un nouvel esprit d’entreprise. Cela facilite inévitablement l’apprentissage et la compréhension des outils numériques que nous avons mis en place.

Même si une formation et un suivi sont toujours nécessaires pour optimiser leur fonctionnement.

Quels sont les prochains challenges à relever pour mychezmoi ?

Gagner un leadership national avec 20 villes déployées d’ici à 2020, maintenir l’esprit et la cohésion d’équipe ainsi que notre ADN maintenant que nous sommes multi ville, toujours rester à la pointe de la technologie et se challenger perpétuellement avec comme objectif premier la satisfaction client ? Et oui, on n’a pas prévu de chômer sur les années à venir !


Découvrez Yousign

Éditeur de Simple as Hello, Yousign est votre solution de signature électronique.
C’est un sujet qui vous intéresse ? contact(at)yousign.fr ou directement au 01 84 88 02 89.